Comment planifier une randonnée en autonomie sur le GR20 en Corse ?

avril 3, 2024

Partir à l’assaut du GR20, c’est se lancer dans une aventure à la fois intense et exaltante. C’est l’opportunité de découvrir la Corse sous un angle différent, d’avoir l’expérience de la montagne, de l’effort et de la récompense. Cependant, pour profiter de cette randonnée de manière optimale, il est essentiel de bien s’en préparer. Voici donc comment planifier une randonnée en autonomie sur le GR20 en Corse.

Préparation de la randonnée : le choix de l’itinéraire

Avant de vous aventurer sur le GR20, la première étape consiste à définir votre itinéraire. Une randonnée ne s’organise pas au dernier moment, elle nécessite une planification minutieuse.
Le GR20 est souvent considéré comme l’un des sentiers de randonnée les plus difficiles d’Europe. Avec un dénivelé cumulé de près de 10 000 mètres, il s’étend sur 180 kilomètres du nord au sud de la Corse. C’est pourquoi il est recommandé de se préparer physiquement et mentalement à ce défi.

A voir aussi : Où observer la ponte des tortues luth en Guyane française ?

En fonction de votre niveau physique et de vos envies, vous pouvez choisir de faire le GR20 en entier ou seulement certaines étapes. Le parcours du nord est réputé pour être plus difficile avec des dénivelés plus importants, tandis que le parcours du sud est plus accessible.

La préparation du matériel : le sac de randonnée

Une fois que vous avez défini votre itinéraire, il est temps de penser à préparer votre sac. Il est important de bien choisir votre matériel pour assurer votre confort et votre sécurité pendant la randonnée.
La première chose à laquelle vous devez penser est le sac à dos. Il doit être confortable, résistant et adapté à la durée de votre randonnée. Pour le GR20, un sac d’une capacité de 50 à 60 litres est généralement recommandé.

A découvrir également : Quelles sont les meilleures destinations pour une retraite de yoga en pleine nature au Canada ?

Concernant le contenu de votre sac, il faut veiller à ne pas surcharger. Prévoyez des vêtements adaptés à la météo, une trousse de premiers soins, une carte du sentier, un couteau, une lampe de poche, une boussole, de la nourriture et de l’eau. Et n’oubliez pas la tente si vous prévoyez de camper.

Les étapes de la randonnée : les refuges

Sur le GR20, de nombreux refuges sont présents le long du chemin. Ils offrent un lieu de repos et permettent aux randonneurs de se ressourcer avant de continuer leur trek.
Les refuges sont généralement équipés de lits superposés et d’une cuisine. Certains proposent même des douches chaudes. Ils sont donc un choix idéal si vous ne souhaitez pas porter une tente et du matériel de cuisine.

Cependant, il est important de prévoir des réservations à l’avance, surtout en haute saison, car les refuges peuvent être très vite complets.

L’importance de l’eau lors de la randonnée

L’eau est un élément crucial lors de toute randonnée, et encore plus sur le GR20. Les températures en Corse peuvent être très élevées en été, ce qui augmente le risque de déshydratation.
Il est essentiel de porter suffisamment d’eau pour votre journée de marche. Cependant, l’eau est lourde et peut rapidement alourdir votre sac. Heureusement, sur le GR20, vous trouverez de nombreux points d’eau pour remplir votre gourde.

Le choix des chaussures de randonnée

Enfin, ne sous-estimez jamais l’importance d’une bonne paire de chaussures de randonnée. Le choix de vos chaussures peut faire la différence entre une randonnée agréable et une expérience douloureuse.
Pour le GR20, choisissez des chaussures qui offrent un bon soutien de la cheville, une bonne adhérence et une bonne protection contre les pierres. Assurez-vous également qu’elles sont bien imperméables pour faire face à l’humidité du matin ou à une éventuelle averse.

Prenez donc le temps de bien choisir vos chaussures et de les "casser" avant le départ pour éviter les ampoules et autres désagréments.

Bonne préparation à tous, et n’oubliez pas : le plus important est de profiter de chaque moment, de chaque paysage, de chaque pas sur le sentier du GR20.

L’importance de la préparation physique et mentale

Dans l’optique de réaliser ce mythique sentier de randonnée, une préparation physique sérieuse est nécessaire. En effet, le GR20, avec son dénivelé positif cumulé important, mettra à rude épreuve votre endurance et votre force physique. La préparation physique doit donc être axée sur le cardio pour être capable de marcher plusieurs heures par jour mais également sur le renforcement musculaire, notamment des jambes et du dos pour supporter le poids du sac.

En complément de l’entraînement physique, une préparation mentale est également essentielle. Le GR20 est un défi de longue durée qui demande une certaine force mentale pour affronter les moments de fatigue, les conditions météorologiques parfois dures et le dénivelé négatif qui peut être éprouvant pour les articulations. Il est donc recommandé de se préparer mentalement en visualisant les difficultés potentielles et en se préparant à y faire face.

Votre mental sera aussi sollicité lors des étapes refuge où la cohabitation avec d’autres randonneurs peut être un défi en soi. Les refuges, comme Ciottulu di Mori, Petra Piana, Ascu Stagnu ou ortu di Piobbu, sont des lieux de convivialité mais également de respect de l’autre.

Enfin, votre liste de matériel doit être minutieusement préparée pour ne manquer de rien une fois sur le sentier. Cela inclut des vêtements adaptés comme un bon tee-shirt technique, un sac de couchage pour les nuits en refuge ou en bivouac et des chaussures de trail adaptées.

La gestion des étapes de la randonnée

La réussite de votre GR20 repose en grande partie sur une bonne anticipation des étapes de la randonnée. Chaque journée sera différente, avec son lot de difficultés et de plaisirs. Il est essentiel de bien prévoir vos journées pour pouvoir profiter des paysages sans subir la fatigue.

Par exemple, la descente étape entre les refuges de Petra Piana et de l’Onda est réputée pour être une des plus difficiles à cause de son fort dénivelé négatif. Une bonne gestion de l’effort et une bonne préparation de vos articulations sont donc essentielles.

Il est également recommandé de bien anticiper vos nuits, que vous dormiez en refuge comme l’Usciolu ou en bivouac. N’oubliez pas que les réservations sont nécessaires pour les refuges en haute saison et que les places sont limitées.

L’anticipation de vos étapes passe également par une bonne gestion de la nourriture et de l’eau. Pensez à emporter des collations énergétiques pour les coups de fatigue et remplissez régulièrement votre gourde aux nombreux points d’eau du parcours.

Conclusion

Le GR20 est une véritable aventure qui nécessite une préparation minutieuse. Qu’il s’agisse de la préparation physique, du choix de l’équipement, de la gestion des étapes ou de l’anticipation des besoins en eau et nourriture, chaque détail a son importance. En respectant ces principes, vous maximiserez vos chances de réussite et profiterez de chaque instant passé sur ce magnifique sentier de randonnée.

À la fin de votre périple, vous aurez peut-être la chance d’apercevoir la mer depuis les hauteurs de Porto Vecchio, signe que l’aventure touche à sa fin. Vous pourrez alors lever les yeux vers le ciel, fier de vous, de ce que vous avez accompli et des paysages époustouflants que vous avez traversés. C’est en cela que réside la véritable magie du GR20. Bonne randonnée à tous !